Depuis longtemps je voulais inclure des pages jaunies de vieux bouquins de poche dans un bijoux. Il y a quelques mois je me suis arrêtée devant l'étalage d'un bouquiniste, j'ai passé beaucoup de temps  pour trouver "Le" livre. "Pourquoi ?" me direz-vous "un vieux bouquin tout jauni par le temps, c'est un vieux bouquin, pas la peine de passer une heure la dessus! Surtout que c'est pas pour le lire !". Oui, c'est vrai que pour faire ce que j'allais en faire n'importe quel livre aurait fait l'affaire. Sauf que je suis une fane de littérature et que je ne pouvais pas me résigner à acheter un roman de la collection Arlequin, même pour le découper ensuite. Et puis après avoir bien fouillé j'ai déniché "Anna Karénine" de Léon Tolstoï. Un joli morceau !

DSC00741

Je vous rassure, bien que d'occasion il était en meilleur état losque j'en ai fait l'aquisition. Seulement voilà, tout comme je n'ai pas pu me résoudre à acheter n'importe quel livre, je n'ai rien pu en faire avant de l'avoir lu. Il faut dire que passer à côté d'un classique de la littérature comme celui là, aurait été un crime ! Et comme je lis principalement dans le bus pour aller au travail, en général mes livres n'en sortent pas indèmnes. Ce roman n'est pas qu'une banale saga familiale sur fond d'histoires d'amour tarabiscotées c'est surtout une très fine analyse de la société russe de la fin du XIXème siècle.

Bon passons, je ne suis pas là pour vous parler de litterature, mais des bijoux que je crée... Anvant d'en dire plus place aux images:

DSC00721

Différentes techniques pour ce collier.

-Tout d'abord la plus "voyante": le transfert, j'avais déjà fait des tests avec l'acetone mais là j'ai utilisé de la fimo liquide. Les motifs ont été trouvés sur Dafont (excellent site de polices gratuites).

- La résine: tout comme le roman, les petits bidons de résine sont achetés depuis un bon moment mais je m'en faisais toute une histoire et je n'osais pas sauter le pas. C'est chose faite et ça n'a pas été si compliqué que ça. Comme la surface à résiner n'était ni très importante ni très profonde j'ai utilisé une pipette qui sert à doser les sirops de mon fils (elle ne servira plus que pour la résine maintenant !).

DSC00731

Le biais de tissu Liberty traînait lui aussi depuis un bon moment. Ce post aurait tout aussi bien pu s'intituler "Les fonds de tiroirs d'Ambre P." mais je trouvais la référence à Tolstoï un poil plus classe !

DSC00733

Les médailles sont liées par des petites perles faites en fil d'acier (faites maison, mais je pense que ça se voit) ce qui rend le collier très souple. Heureusement que, comme à mon habitude, j'ai décoré leur dos (texture + peinture acrylique) car c'est un collier qui bouge beaucoup, voilà à quoi il peut ressembler quand je le porte:

DSC00736

L'effet n'était pas du tout prévu mais ça en fait un collier mouvant qui change d'aspect en permanence et ça lui donne un côté "très pop" comme dirait mon patron.

Voilà, je pense que je vous ai tout dit sur ce collier tout neuf mais que j'aime déjà beaucoup. Alors à bientôt.

Ambre P.