Avec ce froid polaire j'ai été sous le coup d'une sorte de léthargie créative ces derniers jours... En plus je n'avais plus trop de fimo dont les couleurs pouvaient s'armoniser pour  un projet en cours et quand bien même ma matière première aurait été suffisante je n'avais pas la motiv'. Enfin bref la déprim' hivernale m'a mis le grappin dessus !

Et puis en fouillant un peu dans mon bazar (quand je ne sais pas quoi faire je fouille et ça me donne des idées, c'est ma façon à moi de tourner en rond quand je m'enuie mais que je n'ai envie de rien faire) voilà que je tombe sur un gros stock de matière première non polymère que j'avais délaissée depuis trop longtemps: le "paper" :)DSC00538

Pleins de vieux magazines récupérés dans la salle d'attente de mon travail !

Et là, le déclic: un nouveau "Project" se met à briller dans ma petite tête. Il était temps !

Me voilà donc partie à triturer le papier et puis après un peu de recherche je décide de mettre encore un peu de côté ces magazines mais de ne pas abandonner le papier pour autant, il me fallait simplement du papier plus épais et plus blanc. Une nouvelle plongée dans mon bazar plus tard... J'ai trouvé la matière première idéale: du papier à en-tête datant de l'aire préhistorique où mon patron faisait taper son courrier à la machine à écrire ! (si le mot "récupération" commençait par un P il figurrerait dans le titre de ce blog).

Allez assez tergiversé voici mon nouveau collier et son bracelet:

DSC00516

DSC00524

Des perles boules et des petites soucoupes en papier et un peu de perles en fimo pour le confort.

DSC00529

Chaque perle de papier est peinte de deux couches de peinture acrylique, puis enduite d'une bonne couche de fimo liquide pour la solidifier un maximum et lui donner un côté un peu plus massif (j'ai eu un peu peur pour la cuisson mais finalement tout s'est bien tenu). Les petites perles en fimo sont elles aussi peintes pour avoir exactement les mêmes couleurs. Je n'ai pas verni pour conserver le côté brut, voir cireux (le rouge utilisé et un rouge "rouge à lèvre", avec l'enduit en fimo on pourait croire qu'elles sont en cire).

Tout est bien qui fini bien. La machine à projet est relancée. Ambre P. ne connais presque pas la crise.

Alors en route vers de nouvelles aventures...

 

Ambre P.